Archives de Tag: givaudan

What do you Flair #36: Olivier, Versailles

SCROLL DOWN FOR ENGLISH TEXT  Olivier David, 41 ans, enseignant-chercheur à l’Université de Versailles Chimiste, c’est ma vocation depuis tout petit. Après un parcours universitaire classique, je suis aujourd’hui maître de conférences et chercheur à l’université de Versailles. Côté enseignement, j’assure notamment les cours de chimie organique des étudiants de l’ISIPCA, dont le campus est […]

Publicité

What do you Flair #32: Jessica, Paris

Jessica Michault, 42 ans, rédactrice en chef de Nowfashion.com. J’ai essayé plein de parfums différents quand j’étais plus jeune, est surtout avant d’avoir mes enfants. Mon premier, c’était Benneton Colors. J’ai aussi porté 24 Faubourg d’Hermès, puis Lolita Lempicka. Pendant mon enfance, que j’ai passée aux Etats-Unis, ma mère portait toujours Tea Rose de The Perfumer’s […]

Working with the nose: Christelle Noël, sweet flavourist at Givaudan

   From the classic vanilla, strawberry or chocolate to the most original tastes (burger or oyster-flavoured chips, yogurts that taste like tarte tatin…), each of the aromas the food industry puts on the shelves of our supermarkets has been composed by someone whose job it is to make them. There are few of these special […]

Les métiers du nez: Christelle Noël, aromaticienne chez Givaudan

 Des classiques vanille, fraise et chocolat aux saveurs les plus originales (des chips au goût de burger ou d’huître, des yaourts à la tarte tatin… ), chaque arôme que l’industrie agro-alimentaire place sur les rayons de nos supermarchés a été composé par quelqu’un dont c’est le métier. Ces parfumeurs qui s’adressent à nos papilles sont peu nombreux: quelques dizaines d’aromaticiens seulement exercent […]

La fin du monde, Etat Libre d’Orange

« C’est fou ce que ce parfum ressemble à Dior Homme ! », je me suis dit en découvrant le nouveau jus d’Etat Libre d’Orange. Ce qui est une bonne chose, puisque j’adore Dior Homme – ou plutôt adorais, sa formule ayant apparemment changé récemment : mon nouveau flacon ne renferme plus ce sillage subtil et persistant dont m’enveloppait […]

L’eau du 34, Diptyque

C’était en 2011. Diptyque fêtait les 50 ans de sa toute première adresse, le 34 boulevard Saint Germain, et formait le projet inédit d’en emprisonner l’odeur grâce à la technique du headspace. Dans la boutique parisienne, eaux de toilette et bougies parfumées rencontrent les effluves de bois ciré du vieux comptoir, celle des tiroirs à […]