Aperture, Ulrich Lang New York

DSC_0073Le parfum et la photo sont deux de mes plus grandes passions. Et ce sont aussi celles d’Ulrich Lang, créateur de la maison de parfum qui porte son nom. Pour créer ses quatre premier jus, il s’est inspiré du travail de photographes contemporains, tant pour concevoir les packagings que les fragrances elles-mêmes. Le dernier en date, Aperture, pousse cette démarche encore un peu plus loin : lancé en édition limitée en soutien à la fondation éponyme, ce parfum a été composée avec pour point de départ le travail d’Olivia Bee, jeune photographe américaine talentueuse et very successful (le genre de fille qui collabore avec le New York Times Magazine quand elle n’est pas en train de shooter des campagnes pour Hermès ou Converse, et ce à l’âge de 19 ans). L’une des photos d’Olivia, tirée de sa série Quiet, montre la silhouette d’un jeune homme qui se détache en contre-jour sur un ciel aux couleurs folles. C’est cette image qui a inspiré Aperture. Piquante et poivrée en tête, la fragrance révèle un jasmin en cœur, mêlé de notes boisées et tabacées. En fond, un beau vétiver est révélé par des notes animales de musc, civette et ambre gris.

Distribués à travers une petite poignée de points de vente dans le monde seulement, les parfums Ulrich Lang peuvent être reniflés à Paris chez Nose. Et pendant que vous y êtes, ne manquez surtout pas de sentir Lightscape, mon vrai coup de coeur au rayon Ulrich Lang : une violette douce, aérienne, merveilleuse.

Perfume and photography are two of my greatest passions. And they are also Ulrich Lang’s, founder of the house that bears his name. To create his first four juices, he drew inspiration from the work of contemporary photographers, to conceive their packages as much as to conceive the fragrances themselves. The last one, Aperture, pushes this concept a little further: launched as a limited edition to support the leading photography non-profit and publisher Aperture Foundation, this fragrance was composed with Olivia Bee’s work as a starting point. Olivia is a young, talented and very successful American photographer (the kind of girl who collaborates with the New York Times Magazine when she is not shooting campaigns for Hermès or Converse. Oh, and she’s only 19). One of her pictures, from her Quiet series, depicts the silhouette of a young man against a crazy-coloured sunset sky. This very image inspired Aperture. After a spicy, peppery start, the fragrance reveals a heart of jasmine, tinted with cedarwood and tobacco notes. Later on, a beautiful vetiver interacts with animal notes of musk, civet and ambergris.

Distributed through only few stores worldwide – Barneys New York to name one – Ulrich Lang fragrances can be sniffed by Paris residents at Nose. And while you’re there, be sure not to miss Lightscape, my personal crush on the Ulrich Lang shelf: a sweet, ethereal, wonderful violet.

125€- 200$/100ml/3.4oz.
http://www.ulrichlangnewyork.com

o.24460

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :