Imperial Tea, Sacred Wood: le parfum hyperréaliste selon By Kilian

DSC_0700Les deux derniers parfums de la collection Asian Tales de By Kilian nous donnent à sentir le résultat d’un exercice très original auquel s’est livrée la parfumeur Calice Becker. Si l’on devait emprunter au vocabulaire de la peinture, on pourrait parler de vocation hyperréaliste : assez loin de ses compositions auxquelles nous a habitués la maison – des jus dont les multiples notes servent un propos narratif – ces deux-là s’attachent plutôt à retranscrire l’impression olfactive d’une simple et unique note. Thé au jasmin pour l’un, Santal de Mysore pour l’autre. Et pour cause, Calice Becker les a d’abord composés toute seule, pour son propre plaisir. C’est parce qu’il les a trouvés très réussies que Kilian a décidé d’ajouter ces deux créations à sa collection et de bâtir autour d’elles une histoire (là où, dans le processus habituel, une histoire pré-existante – le fameux brief – précède généralement le travail de composition du parfumeur).

Bottle 50ml Love and Tears.inddImperial Tea est une reproduction stupéfiante d’une tasse de thé au jasmin fumant. « J’ai fait le travail d’un copiste », me confie Calice Becker, parfumeur d’origine russe qui avoue avoir « grandi avec 18 tasses de thé par jour ». Ce parfum a ceci d’original qu’il ne contient pas la note thé telle qu’on la conçoit en parfumerie depuis 1992, année où Jean-Claude Ellena composa sa célèbre Eau Parfumée au Thé Vert pour Bulgari et lança la mode du thé qui donna naissance à d’innombrables créations parfumées autour du thé. Un thé qui n’a, finalement, jamais vraiment senti le thé mais plutôt l’idée du thé, aérien, végétal, frais.
Là où Imperial Tea marque sa différence, c’est qu’en le respirant on découvre non seulement un jasmin sambac magnifique, mais aussi une note thé parfaitement nouvelle. Le thé y est vrai, fidèle à la réalité, on y décèle ses tanins astringents et presque le nuage de vapeur qui s’échappe de la tasse fumante. Un accord reconstitué au nez, empruntant aux aromaticiens certaines matières premières afin d’obtenir ce rendu au réalisme quasi-photographique. Quant à savoir si l’on a envie de porter chaque jour sur soi l’odeur d’une tasse de thé, c’est une autre affaire. Je salue pour ma part l’originalité de l’exercice et la virtuosité du parfumeur qui s’y est livré.

Bottle 50ml Love and Tears.inddSacred Wood est, lui, une révérence au santal de Mysore. Une matière première d’exception à forte dimension religieuse, utilisée en parfumerie depuis deux millénaires. En Inde d’où il est originaire, sa surexploitation a conduit à une raréfaction et à une explosion des cours tels que bon nombre d’entre nous n’a jamais posé son nez sur un véritable santal de Mysore. Pour « rendre hommage » a cet ingrédient en voie de disparition, Calice Becker est partie d’un Santal australien auquel elle a « ajouté » ce qui manquait pour en faire un Mysore : cette note de lait chaud, cet aspect velouté. Sacred Wood décrit un santal onctueux et lacté (mais pas aussi riche que celui du sublime Bois des Iles de Chanel), infusé de notes poivrées et épicées, puis juste équilibré par une note minérale d’encens. Je n’ai pas la chance de pouvoir comparer cette composition à la véritable essence de Santal de Mysore, mais pour ce jus-là le réalisme, en fin de compte, m’importe peu : c’est l’un des plus beaux parfums boisés que j’aie portés ces derniers temps.

185€/50ml.

www.bykilian.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :