Ottoman, Cire Trudon

Ce sont de belles histoires que la plus ancienne manufacture de bougies au monde coule dans la cire de ses créations. Ottoman, la dernière d’entre elles, nous emporte comme dans un songe au cœur d’un Orient sensuel et mystérieux.
Au terme d’un parcours grisant dans le dédale des ruelles de la vieille Constantinople, nous voilà attablés autour d’un thé dans un petit café dérobé. L’atmosphère y est chaleureuse et feutrée, des volutes de tabac s’échappent des conversations murmurées, imprégnant l’air de leurs notes miellées et cuirées. Et c’est au milieu de cette scène de genre légèrement poussiéreuse que se déploient les plus majestueuses des fleurs : une rose turque opulente un jasmin délicieux s’entrelacent sur un fond d’épices et de fruits confits.  

www.ciretrudon.com

Ci dessus, le peintre et illustrateur anglais Lawrence Mynott traduit en dessin l’univers olfactif d’Ottoman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :