Blanc de Courrèges

Back in white

Blanc de Courrèges marque l’ouverture d’un nouveau chapitre olfactif pour la maison de couture, qui fête ses 50 ans cette année. Après avoir réédité au printemps Empreinte et l’Eau, Courrèges, qui n’avait créé aucun parfum depuis 1977, a fait appel à Julie Massé (Mane) pour penser un jus nouveau, un jus qui dise à la fois « 2012 » et « on reste les mêmes ». Julie Massé a choisi d’utiliser un Iris du Maroc comme le fil conducteur de cette fragrance : notes pétales en tête, fleur en cœur et racine en fond, ce qui lui confère un aspect poudré et lumineux qui dure au fil des heures. « Si j’ai choisi l’iris, l’une des matières premières les plus chères en parfumerie, c’est parce que je voulais un parfum qualitatif », explique la jeune parfumeuse.

Le jus

Blanc de Courrèges s’ouvre comme une explosion sucrée, pétillante et légèrement acidulée de litchi et de baies roses, avant de révéler un cœur plus doux où les absolues d’Iris et de rose de Grasse sont feutrées par une tendre note d’héliotrope. Ce n’est qu’après quelques temps que le musc blanc prend le relais, laissant sur la peau une odeur enveloppante teintée de patchouli, ingrédient signature de Courrèges.

Disponible dès Septembre.

http://www.courreges.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :